Aimee Mullins

Combativité et beauté sont l'essence même d'Aimee Mullins. Alors qu'elle voit le jour en 1976, à Allentown en Pennsylvanie, Aimee Mullins présente une déficience physique : elle n'a pas de péroné, et à l'âge d'un an, elle doit subir une amputation des deux jambes en dessous du genou.

Or, malgré l'avis pessimiste du corps médical, la jeune Aimee Mullins, deux ans, marche avec des prothèses et parvient à pratiquer les mêmes activités que les enfants de son âge. Et la volonté affichée par la fillette n'est que le début d'une carrière hors du commun.

Aimee Mullins intègre la délégation américaine pour les jeux d'Atlanta en 1996, devenant la première femme atteinte d'un "handicap" à concourir. Equipée de prothèses, Aimee Mullins réalise le record du monde du 100, puis du 200 mètres et du saut en longueur.

En 1999, son charisme n'échappe pas à Alexander McQueen avec qui elle fait ses débuts sur les podiums de Londres. Très remarquée, Aimee Mullins fait alors la couverture de nombreux magazines, et intègre la liste des 50 plus belles personnalités au monde, établie par le magazine People.

Côté cinéma et télévision, Aimee Mullins n'est pas en reste et performe dans Cremaster 3 de Matthew Barney, en 2002, puis dans Cinq Petits Cochons, épisode de la série Hercule Poirot, adaptée de l'oeuvre d'Agatha Christie, en 2003, ou encore dans World Trade Center d'Oliver Stone, en 2007.

Egérie l'Oréal Paris depuis 2011, Aimee Mullins, présidente de la Women's Sports Foundation, a été nommée Chef de mission par la délégation Américaine des Jeux Paralympiques de Londres en 2012.