Andie MacDowell à Cannes, le 18 mai 2015.

Andie MacDowell en entrevue : 30 ans de beauté avec L'Oréal Paris !

Par Sarah-Jeanne Lapointe -

En ce 68e Festival de Cannes, l'égérie L'Oréal ParisAndie MacDowell fête ses 30 ans de beauté au sein de la marque. Pour cet événement important, amis, collègues et membres de la grande famille L'Oréal Paris se sont réunis pour souligner le travail de l'actrice en tant qu'ambassadrice beauté des trois dernières décennies. Sur les lieux, Get The Look a eu la chance de s'entretenir avec la belle brunette et de lui poser quelques questions sur son expérience à Cannes. Voici ce qu'elle avait à nous dire...

GTL : Qu'évoque pour vous la Côte d'Azur ?

Le glamour, évidemment. Il y a une lumière particulière ici. Tout brille : le soleil qui se reflète dans l'eau, sur les palmiers, partout, c'est très beau. Etrangement, il y a aussi un côté Art Déco qui me fait penser à Hollywood à son âge d'or.

GTL : Ce n'est pas votre premier Cannes. Avez-vous vos petites habitudes ici ?

Quand j'avais un peu plus de temps, il y a quelques années, j'adorais retrouver mes amis, découvrir de nouveaux réalisateurs, de nouveaux acteurs et faire la fête, mais aujourd'hui je n'ai malheureusement plus le temps, c'est work, work, work...

GTL : Vous avez des endroits préférés ici ?

J'adore le restaurant Tetou , c'est un must ici. Sinon, mon rêve serait de séjourner à l'Hôtel du Cap et de prendre le temps de profiter de tout ce qu'offre la Côte.

GTL : Le Martinez, c'est quoi pour vous ?

(Dans un sourire) Il m'est arrivé quelque chose de plutôt sexy ici, mais je ne peux vraiment pas le raconter ! En tout cas, je trouve qu'il y a un vrai sex-appeal dans cet hôtel. Pensez, même mon dessus de lit est doré. Tout est fou ici.

GTL : Parlons un peu cinéma maintenant. Cette année, deux femmes sont en Sélection officielle et une troisième a fait l'ouverture. Trouvez-vous que le festival fait enfin une belle place aux femmes ou qu'il devrait faire plus ?

Le problème, c'est que c'est aux hommes de faire quelque chose pour que cela change, tant qu'ils voudront absolument être dans le contrôle pour des questions d'ego, on n'y arrivera pas.

Je me souviens qu'il n'y a pas si longtemps, un réalisateur disait que le plus important dans un film, c'est le rôle principal masculin car c'est la raison qui pousse les gens à aller au cinéma. Mais c'est faux ! Ce qui pousse les gens à voir des films c'est qu'ils soient bons. C'est tout.

Mais les choses changent. Quand je vois un homme comme Ashton Kutcher qui se bat pour changer les couches de son bébé et avoir les mêmes responsabilités que sa femme, cela me donne de l'espoir.

GTL : Quel est le film que vous aimeriez vraiment voir cette année ?

J'aimerais les voir tous ! Malheureusement, ce n'est pas pour cette fois. Si j'arrive à en voir un, ce sera déjà pas mal.

GTL : Auriez –vous un petit mot pour un membre du jury ou quelqu'un ici ?

Pas vraiment, je n'étais jamais été jury moi-même (à bon entendeur)... En revanche, comme le Festival de Cannes a changé ma vie avec Sexe, mensonges et vidéo, j'espère qu'il se passera encore la même chose cette année avec de jeunes acteurs et réalisateurs. Car c'est une aventure formidable.

GTL : Avez-vous des idoles au cinéma ? Si oui, qui ?

Oui, j'ai toujours admiré des femmes plus âgées que moi et qui donnent l'exemple, comme Jane Fonda. C'est aussi cela le slogan " Parce que je le vaux bien " J'aimerais être comme elle ou comme Diane Keaton.

Voir plus :Nouvelles-Cannes-Festivals-Get the look

  1. vous AIMEREZ
    AUSSI